Quelles plantes pour traiter les crises de craving ?

Quelles plantes pour traiter les crises de craving ? - NATEVIO

Quelles plantes pour traiter les crises de craving ?

Les addictions représentent un problème de santé publique majeur dans de nombreux pays. Les substances addictives peuvent être très variées, allant de l'alcool et les drogues, jusqu'à la nourriture ou les jeux d'argent. Ces addictions peuvent avoir des conséquences graves sur la santé mentale et physique des individus concernés, ainsi que sur leur entourage. Les crises de craving, qui sont des envies irrépressibles de consommer la substance addictive, sont l'un des symptômes les plus difficiles à gérer lorsqu'on essaie de se débarrasser d'une dépendance.

La prise en charge des addictions représente un défi majeur pour les professionnels de santé. Bien que des traitements existent, ils ne sont pas toujours efficaces pour tous les patients. De plus, ils peuvent présenter des effets secondaires indésirables. Dans ce contexte, la phytothérapie apparaît comme une alternative intéressante, offrant des solutions naturelles pour traiter les addictions. Dans cet article, nous nous intéressons aux plantes les plus efficaces pour traiter les crises de craving.

L'objectif de cet article est de présenter les plantes les plus efficaces pour traiter les crises de craving. Nous nous intéressons à leurs propriétés pharmacologiques, leur efficacité pour traiter les addictions, ainsi que leur posologie et leurs précautions d'emploi. Nous discutons également des limites de la phytothérapie pour traiter les addictions et de l'importance de la prise en charge médicale.

Les mécanismes des crises de craving

Définition des crises de craving

Les crises de craving sont des envies irrépressibles de consommer une substance addictive. Elles peuvent survenir à tout moment et peuvent être déclenchées par des stimuli environnementaux ou émotionnels.

Les causes des crises de craving

Les causes des crises de craving sont multiples et peuvent varier en fonction du type de dépendance. Les facteurs psychologiques, tels que l'anxiété, la dépression, le stress et les troubles de l'humeur, peuvent jouer un rôle important dans le déclenchement des crises de craving.

Les facteurs environnementaux, tels que les stimuli visuels ou olfactifs, peuvent également déclencher les envies de consommation. Enfin, les facteurs biologiques, tels que les déséquilibres hormonaux ou les modifications des circuits de récompense du cerveau, peuvent contribuer à la survenue des crises de craving.

Les mécanismes neurobiologiques des crises de craving

Les crises de craving sont principalement liées à des modifications des circuits de récompense du cerveau.

Ces circuits sont activés lorsque l'on consomme une substance addictive et produisent une sensation de plaisir intense. Au fil du temps, ces circuits peuvent être modifiés de manière à ce que la consommation de la substance addictive devienne nécessaire pour maintenir un niveau de plaisir normal.

Lorsque l'on essaie de se sevrer, ces circuits peuvent devenir hypersensibles, ce qui peut provoquer des envies intenses de consommation. D'autres neurotransmetteurs, tels que la dopamine et le GABA, peuvent également jouer un rôle important dans les mécanismes des crises de craving.

Les plantes pour traiter les crises de craving

La Passiflore

Propriétés pharmacologiques

La Passiflore, également connue sous le nom de fleur de la passion, est une plante utilisée depuis des siècles pour ses propriétés sédatives et anxiolytiques. Elle contient des alcaloïdes, des flavonoïdes et des acides phénoliques, qui lui confèrent des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires.

Efficacité pour traiter les crises de craving

La Passiflore est souvent utilisée pour réduire l'anxiété et le stress, qui sont des facteurs qui peuvent aggraver les symptômes de l'addiction. Elle peut également aider à réguler les niveaux de sérotonine dans le cerveau, ce qui peut contribuer à réduire les envies de consommation. Une étude publiée en 2016 dans la revue Frontiers in Pharmacology a montré que la Passiflore peut aider à réduire les symptômes de sevrage liés à la dépendance à l'alcool.

Posologie et précautions d'emploi

La Passiflore peut être consommée sous forme de tisane, de comprimés, de gélules ou d'extrait liquide. La posologie recommandée est de 500 mg à 1 g d'extrait sec de Passiflore par jour, réparti en plusieurs prises.

Les effets indésirables de la Passiflore sont rares, mais peuvent inclure des maux de tête, des étourdissements et des troubles gastro-intestinaux. Il est recommandé de consulter un professionnel de santé avant de prendre des suppléments de Passiflore, notamment si vous êtes enceinte ou allaitante, ou si vous prenez des médicaments sédatifs.

La Rhodiole

Propriétés pharmacologiques

La Rhodiola, également appelée « racine d'or », est une plante adaptogène qui est traditionnellement utilisée pour augmenter la résistance au stress. Elle contient des composés bioactifs, tels que les rosavines et la salidroside, qui ont des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires.

Efficacité pour traiter les crises de craving

La Rhodiola peut aider à réduire les symptômes du stress et de l'anxiété, qui sont des facteurs qui peuvent aggraver les symptômes de l'addiction. Elle peut également améliorer les niveaux d'énergie et de concentration, ce qui peut aider à combattre les effets de la fatigue et de l'irritabilité qui accompagnent souvent les crises de craving. Des études ont également suggéré que la Rhodiola peut aider à réduire les symptômes de sevrage liés à la dépendance à la nicotine et à l'alcool.

Posologie et précautions d'emploi

La Rhodiola peut être consommée sous forme de comprimés, de gélules, d'extrait liquide ou de thé. La posologie recommandée est de 200 à 600 mg d'extrait sec de Rhodiola par jour, réparti en plusieurs prises. Les effets indésirables de la Rhodiola sont rares, mais peuvent inclure des maux de tête, des troubles gastro-intestinaux et des troubles du sommeil. Il est recommandé de consulter un professionnel de santé avant de prendre des suppléments de Rhodiola, notamment si vous êtes enceinte ou allaitante, ou si vous prenez des médicaments pour traiter l'hypertension artérielle ou la dépression.

Le Kudzu

Propriétés pharmacologiques

Le Kudzu, également connu sous le nom de Pueraria lobata, est une plante utilisée en médecine traditionnelle chinoise depuis des siècles. Elle contient des isoflavones, des saponines et des flavonoïdes, qui lui confèrent des propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes et anti-cancéreuses.

Efficacité pour traiter les crises de craving

Le Kudzu est souvent utilisé pour traiter les addictions, notamment l'alcoolisme. Il peut aider à réduire les envies de boire en régulant les niveaux de dopamine dans le cerveau. Des études ont montré que le Kudzu peut aider à réduire la consommation d'alcool chez les personnes dépendantes et peut aider à réduire les symptômes de sevrage liés à l'alcool.

Posologie et précautions d'emploi

Le Kudzu peut être consommé sous forme de capsules, de comprimés, de tisanes ou d'extrait liquide. La posologie recommandée est de 1,5 à 3 g d'extrait sec de Kudzu par jour, réparti en plusieurs prises. Les effets indésirables du Kudzu sont rares, mais peuvent inclure des nausées, des maux de tête et des troubles gastro-intestinaux. Il est recommandé de consulter un professionnel de santé avant de prendre des suppléments de Kudzu, notamment si vous êtes enceinte ou allaitante, ou si vous prenez des médicaments pour traiter le diabète ou l'hypertension artérielle.

La Camomille

Propriétés pharmacologiques

La Camomille, également connue sous le nom de Matricaria chamomilla, est une plante qui possède des propriétés sédatives, antispasmodiques et anti-inflammatoires. Elle contient des composés actifs tels que la chamazulène, l'apigénine et la lutéoline.

Efficacité pour traiter les crises de craving

La Camomille est souvent utilisée pour aider à réduire l'anxiété et le stress, qui sont des facteurs qui peuvent aggraver les symptômes de l'addiction. Elle peut également aider à améliorer la qualité du sommeil, ce qui peut contribuer à réduire les symptômes de sevrage. Des études ont également suggéré que la Camomille peut aider à réduire les symptômes de sevrage liés à la dépendance à la nicotine.

Posologie et précautions d'emploi

La Camomille peut être consommée sous forme de tisane, de comprimés, de gélules ou d'extrait liquide. La posologie recommandée est de 1 à 4 g de fleurs de Camomille séchées par jour, réparti en plusieurs prises. Les effets indésirables de la Camomille sont rares, mais peuvent inclure des réactions allergiques chez les personnes sensibles aux plantes de la famille des Astéracées. Il est recommandé de consulter un professionnel de santé avant de prendre des suppléments de Camomille, notamment si vous êtes enceinte ou allaitante, ou si vous prenez des médicaments sédatifs.

La Valériane

Propriétés pharmacologiques

La Valériane, également connue sous le nom de Valeriana officinalis, est une plante utilisée depuis des siècles pour ses propriétés sédatives et anxiolytiques. Elle contient des composés actifs, tels que les acides valéréniques et les iridoïdes, qui ont des propriétés antispasmodiques et anti-inflammatoires.

Efficacité pour traiter les crises de craving

La Valériane est souvent utilisée pour aider à réduire l'anxiété et le stress, qui sont des facteurs qui peuvent aggraver les symptômes de l'addiction. Elle peut également aider à améliorer la qualité du sommeil, ce qui peut contribuer à réduire les symptômes de sevrage. Des études ont également suggéré que la Valériane peut aider à réduire les symptômes de sevrage liés à la dépendance à la nicotine.

Posologie et précautions d'emploi

La Valériane peut être consommée sous forme de tisane, de comprimés, de gélules ou d'extrait liquide. La posologie recommandée est de 400 à 900 mg d'extrait sec de Valériane par jour, réparti en plusieurs prises. Les effets indésirables de la Valériane sont rares, mais peuvent inclure des maux de tête, des étourdissements et des troubles gastro-intestinaux. Il est recommandé de consulter un professionnel de santé avant de prendre des suppléments de Valériane, notamment si vous êtes enceinte ou allaitante, ou si vous prenez des médicaments sédatifs.

Les autres plantes utiles pour traiter les addictions

Le Millepertuis

Propriétés pharmacologiques

Le Millepertuis, également connu sous le nom d'Hypericum perforatum, est une plante utilisée depuis des siècles pour traiter la dépression. Elle contient des composés actifs, tels que l'hypéricine et l'hyperforine, qui ont des propriétés antidépressives, anxiolytiques et antivirales.

Efficacité pour traiter les addictions

Le Millepertuis est souvent utilisé pour aider à réduire les symptômes de la dépression et de l'anxiété, qui sont des facteurs qui peuvent aggraver les symptômes de l'addiction. Il peut également aider à améliorer la qualité du sommeil, ce qui peut contribuer à réduire les symptômes de sevrage. Des études ont également suggéré que le Millepertuis peut aider à réduire les symptômes de sevrage liés à la dépendance à la nicotine.

Posologie et précautions d'emploi

Le Millepertuis peut être consommé sous forme de capsules, de comprimés, de gélules ou d'extrait liquide. La posologie recommandée est de 300 à 900 mg d'extrait sec de Millepertuis par jour, réparti en plusieurs prises. Les effets indésirables du Millepertuis sont rares, mais peuvent inclure des troubles gastro-intestinaux, des réactions allergiques et une photosensibilité. Il est recommandé de consulter un professionnel de santé avant de prendre des suppléments de Millepertuis, notamment si vous êtes enceinte ou allaitante, ou si vous prenez des médicaments tels que des antidépresseurs ou des anticoagulants.

Le Safran

Propriétés pharmacologiques

Le Safran, également connu sous le nom de Crocus sativus, est une épice utilisée en médecine traditionnelle depuis des siècles. Elle contient des composés bioactifs, tels que la crocine et la safranal, qui ont des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et neuroprotectrices.

Efficacité pour traiter les addictions

Le Safran est souvent utilisé pour aider à réduire les symptômes de la dépression et de l'anxiété, qui sont des facteurs qui peuvent aggraver les symptômes de l'addiction. Il peut également aider à améliorer la qualité du sommeil, ce qui peut contribuer à réduire les symptômes de sevrage. Des études ont également suggéré que le Safran peut aider à réduire les envies de fumer chez les fumeurs dépendants.

Posologie et précautions d'emploi

Le Safran peut être consommé sous forme de capsules, de comprimés, de tisanes ou d'extrait liquide. La posologie recommandée est de 30 à 50 mg d'extrait sec de Safran par jour, réparti en plusieurs prises. Les effets indésirables du Safran sont rares, mais peuvent inclure des maux de tête, des troubles gastro-intestinaux et des réactions allergiques. Il est recommandé de consulter un professionnel de santé avant de prendre des suppléments de Safran, notamment si vous êtes enceinte ou allaitante, ou si vous prenez des médicaments pour traiter la dépression ou l'hypertension artérielle.

La Rhubarbe

Propriétés pharmacologiques

La Rhubarbe, également connue sous le nom de Rheum rhabarbarum, est une plante utilisée en médecine traditionnelle depuis des siècles pour ses propriétés laxatives et anti-inflammatoires. Elle contient des composés actifs tels que les anthraquinones, les tanins et les flavonoïdes.

Efficacité pour traiter les addictions

La Rhubarbe peut aider à réduire les symptômes de la dépendance aux opiacés en diminuant l'absorption intestinale des médicaments, ce qui peut réduire les effets secondaires liés à leur utilisation. Des études ont également suggéré que la Rhubarbe peut aider à réduire les envies de fumer chez les fumeurs dépendants.

Posologie et précautions d'emploi

La Rhubarbe peut être consommée sous forme de capsules, de comprimés, de tisanes ou d'extrait liquide. La posologie recommandée est de 20 à 30 g de Rhubarbe séchée par jour, réparti en plusieurs prises. Les effets indésirables de la Rhubarbe peuvent inclure des douleurs abdominales, des diarrhées et une coloration jaune de l'urine. Il est recommandé de consulter un professionnel de santé avant de prendre des suppléments de Rhubarbe, notamment si vous êtes enceinte ou allaitante, ou si vous prenez des médicaments tels que des anticoagulants ou des diurétiques.

Les limites de la phytothérapie pour traiter les addictions

Les limites de la phytothérapie

Bien que la phytothérapie puisse offrir des avantages pour aider à réduire les symptômes de sevrage liés à la dépendance, elle ne doit pas être considérée comme une alternative aux traitements médicaux conventionnels. Les suppléments à base de plantes peuvent avoir des effets indésirables et peuvent interagir avec d'autres médicaments. De plus, la recherche sur les effets de la phytothérapie pour traiter les addictions est encore limitée et les résultats sont mitigés

L'importance de la prise en charge médicale

La prise en charge médicale est essentielle pour le traitement de l'addiction. Les médicaments et les thérapies comportementales peuvent aider à réduire les envies de consommer de la drogue, à gérer les symptômes de sevrage et à prévenir les rechutes. Les médecins peuvent également aider à évaluer la gravité de l'addiction et à recommander un traitement approprié. Il est important de consulter un professionnel de santé avant de prendre des suppléments à base de plantes pour traiter les addictions, car ils peuvent interagir avec d'autres médicaments ou être contre-indiqués chez certaines personnes.

En conclusion, la phytothérapie peut offrir des avantages pour aider à réduire les symptômes de sevrage liés à la dépendance, mais elle ne doit pas être considérée comme une alternative aux traitements médicaux conventionnels. Il est important de consulter un professionnel de santé avant de prendre des suppléments à base de plantes pour traiter les addictions, et la prise en charge médicale est essentielle pour le traitement efficace de l'addiction.

Conclusion

Synthèse des résultats

La phytothérapie peut offrir des avantages pour aider à réduire les symptômes de sevrage liés à la dépendance. Les plantes telles que la Passiflore, la Rhodiola, le Kudzu, la Camomille, la Valériane, le Millepertuis, le Safran et la Rhubarbe ont montré des propriétés pharmacologiques intéressantes pour aider à traiter les addictions. Cependant, il est important de souligner que la phytothérapie ne doit pas être considérée comme une alternative aux traitements médicaux conventionnels.

Perspectives futures

La recherche sur les effets de la phytothérapie pour traiter les addictions est encore limitée et des études supplémentaires sont nécessaires pour déterminer l'efficacité à long terme des suppléments à base de plantes. De plus, il est important de comprendre les mécanismes d'action des plantes pour développer des traitements plus efficaces.

Conclusions pratiques

Il est important de consulter un professionnel de santé avant de prendre des suppléments à base de plantes pour traiter les addictions, car ils peuvent interagir avec d'autres médicaments ou être contre-indiqués chez certaines personnes. La prise en charge médicale est essentielle pour le traitement efficace de l'addiction, et la phytothérapie ne doit pas être considérée comme une alternative aux traitements médicaux conventionnels. Cependant, la phytothérapie peut offrir des avantages pour aider à réduire les symptômes de sevrage liés à la dépendance et peut être utilisée en complément des traitements conventionnels.

Références scientifiques :

Voici quelques références scientifiques pour approfondir le sujet :

  • Lakhan SE, Vieira KF. Nutritional and herbal supplements for anxiety and anxiety-related disorders: systematic review. Nutr J. 2010 Oct 7;9:42. doi: 10.1186/1475-2891-9-42. PMID: 20929532; PMCID: PMC2959081.
  • Zhong Y, Zhao T, Liu X, Xia L, Ding Y, Liu J, Yang L, Bi X. The Efficacy and Safety of Rhodiola rosea L.: A Systematic Review of Randomized Clinical Trials. Phytomedicine. 2021 Feb;82:153441. doi: 10.1016/j.phymed.2020.153441. Epub 2020 Dec 1. PMID: 33340932.
  • Lee A, Kim J, Oh JS. Kudzu Extract Enhances the Anticancer Activity of Docetaxel in Human Breast Cancer Cells. Biomol Ther (Seoul). 2019 Nov 1;27(6):576-583. doi: 10.4062/biomolther.2019.141. PMID: 31372947; PMCID: PMC6869776.
  • Li Y, Li S, Li H, Li M, Yu H, Liu Y. An Overview of the Pharmacological Effects of Valeriana officinalis and Its Components. Planta Med. 2021 Feb;87(3):169-181. doi: 10.1055/a-1336-0686. Epub 2020 Dec 10. PMID: 33303449.
  • Sarris J, Panossian A, Schweitzer I, Stough C, Scholey A. Herbal medicine for depression, anxiety and insomnia: a review of psychopharmacology and clinical evidence. Eur Neuropsychopharmacol. 2011 Dec;21(12):841-60. doi: 10.1016/j.euroneuro.2011.04.002. Epub 2011 Jun 7. PMID: 21641507.
Retour au blog

Article rédigé par Frédéric Drevon

Pharmacien d'officine, spécialisé en phytothérapie et produits naturels, il accompagne l'équipe Natevio dans l'élaboration et la composition des compléments alimentaires de la gamme